Tout ce qu’il faut savoir sur le syndic d’une copropriété

Un syndic est tout simplement une personne à qui sont confiées la gestion et la défense des intérêts d’une communauté. Dans le cadre d’une copropriété en immeuble avec plusieurs appartements, l’existence d’un syndic est obligatoire. Il est important de comprendre les attributions de ce poste ainsi que les raisons d’avoir un syndic coopératif.

Comment fonctionne une copropriété avec syndic ?

Dans le cadre d’une habitation en appartement d’immeuble en copropriété, il faut avoir un syndic. Cette condition est imposée par la loi, mais c’est également une nécessité de fait. Il est obligatoire dans tout immeuble sous un régime de copropriété. Ainsi, le syndic de copropriété est élu à la majorité des voix lors de l’assemblée générale des copropriétaires. Cet AG doit avoir lieu au moins une fois par an. L’élu des copropriétaires doit gérer l’immeuble. Il a le devoir d’exécuter les décisions votées en AG et de faire respecter les règlements qui régissent l’immeuble. À titre d’exemple, s’assurer qu’il n’y ait pas de trouble du voisinage. Il représente également la copropriété dans les rapports avec les tiers.

Le syndic d’une copropriété fait partie du syndicat des copropriétaires. En effet, il ne travaille pas seul. Il faut un syndicat avec des membres pour organiser les AGO (assemblée générale ordinaire) annuelles ou les AGE (assemblée générale extraordinaire). Le syndic est tenu de bien gérer la copropriété, à défaut, il sera destitué. Étant donnée sa position, le syndic est en droit de représenter les copropriétaires dans tous les actes afférents à l’immeuble sous le régime de copropriété. Il a en principe le devoir de protéger les intérêts des copropriétaires. Ainsi, il peut également représenter ces derniers devant la justice en cas de litige relatif au bâtiment.

Pourquoi avoir un syndic coopératif ?

syndicIl est important d’avoir un syndic coopératif. Le fait est que c’est ce dernier qui gère toutes les affaires liées à l’immeuble. Ainsi, quand il s’agit de procéder à n’importe quelle réparation du bâtiment, la responsabilité lui revient. Il peut arriver que l’ascenseur rencontre une panne. Celui-ci ne veut pas s’arrêter au deuxième étage. Les habitants de ce niveau demandent à ce qu’une réparation soit faite. Les dépenses seront prises en charge par tous les habitants de l’immeuble, pourtant l’ascenseur ne rencontre de souci qu’au niveau du deuxième étage. Les autres voisins du dessous et du dessus pourraient s’opposer à la réparation. Toutefois, le dernier mot va revenir au syndic. Là, il faudra un syndic coopératif et raisonnable.

Un syndic qui ne fait pas son travail peut être relevé de ses fonctions. La première manifestation d’un travail non accompli est le fait de ne pas convoquer l’assemblée quand arrive le moment. Il est possible de l’attaquer en justice quand il n’assure pas son travail. Une conciliation à l’amiable est toujours la première initiative recommandée. Sans solution amiable trouvée, c’est seulement à ce moment qu’il faudra lui envoyer une lettre de mise en cause avec accusé de réception. À noter que c’est lors d’une AG qu’il est possible de révoquer un syndic de copropriété. Quand celui-ci ne fait pas son travail, mieux vaut changer de syndic et trouver un bon gestionnaire compétent.