Toutes les étapes d’une rénovation sans faille !

A la fin des travaux de rénovation, vous faites le bilan et vous réalisez que vous auriez dû vous y prendre autrement sur telle ou telle étape de votre projet. Pour éviter les regrets, voici un récapitulatif des erreurs caractéristiques d’un projet d’aménagement et les solutions adéquates qui auraient dû figurer dans votre devis rénovation.

rénovation sans failleRénovation 1/ La planification, le choix des couleurs et les attentes de chacun

Même les professionnels les plus qualifiés peuvent commettre des erreurs. Les malentendus les plus courants se situent sur le choix des couleurs. En effet l’éclairage au néon des magasins n’est pas fiable puisqu’il change la perception des nuances et les résultats peuvent être, au mieux, décevants, au pire, catastrophiques. Pour mieux déterminer votre teinte favorite, il vaut mieux ramener des échantillons de peinture et de tissus à la maison ou prendre une roue de couleurs à la bibliothèque et réaliser à partir de cet outil une palette chromatique. De plus, il vaut mieux se concerter en famille et se mettre d’accord sur le choix de la nouvelle décoration intérieure.

Rénovation 2/ Le contrat, les matériaux et le couvre-sol

Avant de signer votre devis rénovation, demandez à votre designer ou votre entrepreneur les impacts des éventuels changements du contrat. En guise d’exemple, une modification du style de céramique à cause d’une rupture de stock peut retarder de trois semaines la réalisation des travaux. Il faut donc inclure les coûts des délais supplémentaires dans le cahier des charges.
Pour les matériaux, il vaut mieux effectuer les commandes deux à trois mois avant le début des travaux car la réalisation de la pierre pour le sol est de 3 mois en moyenne tandis que les modules d’armoires s’effectuent en 10 semaines mais, comme ces chiffres sont donnés à titre d’exemple, seul l’établissement du devis de rénovation peut préciser tout cela. Sans oublier de souligner vos préférences en ce qui concerne l’installation définitive de la moquette ou des carreaux de céramique, entre autres exemples.

Rénovation 3/ Les meubles et l’empreinte écologique

Le changement des meubles est une étape importante dans le projet de rénovation. Pour éviter les drames durant les déplacements du nouveau canapé, il vaut mieux choisir des modèles à composantes amovibles (dossier ou bras). Pour finir, le choix d’un aménagement écologique est louable mais il nécessite un compromis avec les professionnels : lumière DEL, peinture sans composés organiques volatils (COV) ou système de refroidissement de l’air « écologique ».

Rénover sa maison, les gens en parlent sur le web :
Une maison d’architecte à la plage
Réaliser l’extension d’une maison

maison