La rénovation thermique des bâtiments

En comparaison des autres pays Européens, le coût de l’électricité en France reste bon marché. Ce constat n’incite pas les particuliers à investir dans des travaux d’efficacité énergétique. Et pourtant, en réalisant ce type de travaux, il est possible de rentabiliser son investissement en quelques années en réalisant des économies d’énergies et donc réduire sa facture. D’autant plus que le gouvernement incite les particuliers à agir grâce au crédit d’impôt développement durable qui permet de réduire les coûts des travaux.

Rénovation thermiqueLa rénovation thermique doit entrer dans les mœurs

Le parc immobilier français pèse 43% de la consommation énergétique globale du pays. C’est le plus gros consommateur d’énergie. Cette notion de rénovation énergétique du bâtiment doit entrer dans les mentalités pour améliorer l’efficacité énergétique. Habiter dans un logement peu performant peut coûter très cher et c’est un facteur de précarité énergétique. Pour ses dépenses énergétiques, chaque ménage dépense en moyenne 2.900€ par an. Cette somme peut être réduite de moitié en réalisant une rénovation thermique. Et le retour sur investissement peut se faire en moins de dix ans !

Quels travaux réaliser ?

Pour réaliser des économies d’énergies, il faut absolument commencer par bien isoler sa maison si ce n’est pas le cas (isolation des combles, du sol et des fenêtres). Ensuite vous pourrez penser à installer des équipements plus performants. Une pompe à chaleur est un système efficace et économique. Elle fonctionne grâce aux énergies renouvelables. Cependant, le choix d’un système de chauffage doit se faire en fonction de votre habitat. Une chaudière à condensation par exemple peut s’avérer plus efficace pour chauffer correctement vos pièces. Il faut donc faire appel à un expert indépendant pour bien vous conseiller. Enfin, il est possible de produire de l’électricité en faisant installer des panneaux photovoltaïques sur votre toit. Vous aurez droit au crédit d’impôt et à un tarif de rachat de l’électricité préférentiel.

La rénovation énergétique est en retard

La plupart des bâtiments se situent sur les trois classes E, F et G. Les logements construits avant 1975 sont des gouffres énergétiques. Ils représentent 57% du parc immobilier ! Le champ d’action est donc immense. En 2011, c’est environ 170.000 logements rénovés. C’est plus qu’en 2010 mais loin d’atteindre les objectifs du Grenelle (400.000 logements devraient être rénovés chaque année). Il faut donc investir dès maintenant pour réaliser des économies d’énergie sur le long terme.

Attention à l’effet de rebond

Mieux isoler sa maison en installant des fenêtres isolantes ou installer une chaudière plus performante entraînerait une hausse du chauffage pour certains. Ce constat doit être pris au sérieux et des actions doivent être engagées afin d’éviter cet effet de rebond. Alors même après avoir réalisé une rénovation thermique de votre logement, ne chauffez pas à plus de 19°C (conseil de l’ADEME) pour faire des économies durables !

Source: http://www.quelleenergie.fr/fiscalite-verte/credit-impot/

energie